Elles sont passées sur la chaise éclectique

Marie-Thérèse

Convictions à ,l'enthousiasme communicatif

MT BRUGUIERES.jpg

Viscéralement et pleinement attachée à son territoire dont elle défendra avec fougue les spécificités et l'indépendance, elle reste une femme de conviction guidée par l'intérêt collectif.

 

Native de Mauguio, ses racines s'étalent entre Pignan, Vendargues et Saint-Aunès dont elle fut la première magistrate de 1989 à 2017.

 

Ancienne cadre administrative à la Maternité de Montpellier, elle a vu naître une grande partie des enfants du territoire et en conserve les plus belles années de sa vie professionnelle.

 

Aujourd'hui libérée de toutes contraintes officielles elle ne peut s'empêcher de suivre de prêt l'actualité du territoire. 

Elle reste d'ailleurs indissociable du combat mené durant de longues années par le Pays de l'Or pour garder son indépendance face à l'appétit de l'agglomération Montpelliéraine. 

Ce fut un véritable combat qu'elle partagea avec ses collègues maires et qu'elle défendit non sans peine mais avec succès au Sénat. L'amendement officiel a aujourd'hui 10 ans.

Surnommée "la Pasionaria" par G.Frêche qui n'était pas avare de substantifs, celle qui fut la première femme de l'Hérault à devenir sénatrice, n'eut de cesse de défendre et promouvoir les compétences et l'engagement des communes regroupées du Pays de l'Or: (Eau et assainissement, déchets, transports, environnement,  cantines, loisirs, développement économique ...)

Aujourd'hui ces 8 communes associées autour d'un projet structurant pour un territoire sont devenues la 5 ème agglomération de l'Hérault.

Une attractivité entre terre et mer avec en son centre l'aéroport Méditerranée.

 

Marie-Thérèse l'affirme:

 "Le consensus est l'ADN de cette intercommunalité"

 

"Je reconnais avoir eu beaucoup de chance de rencontrer des hommes et des femmes de conviction, qui m'ont aidée dans ma carrière politique. Dans ce milieu, seule, on ne va pas loin. Vous savez en politique, on prend toujours la succession de quelqu'un alors il faut savoir garder ce qui est bon, les projets comme les hommes et surtout garder raison. Que serions nous, élus, sans l'aide de nos adjoints,de nos conseillers et bien sûr sans l'aide de la population ? 

Des chefs d'orchestre sans musiciens, rien de plus ...

 

C'est certainement dû à son tempérament et à sa carrière en maternité, mais l'on ressent chez Marie-Thérèse une profonde empathie. Une considération humaine qui à dû influencer ses décisions sans pour autant épargner des "adversaires",  qui reconnaissent en elle son enthousiasme à défendre ses convictions,  mais aussi son obstination et sa persévérance.

 

Et de la persévérance, il lui en a fallu quand elle mena l'idée de créer dans sa commune de Saint-Aunès, la réalisation d'une zone d'activité de 64 hectares au bord de l'autoroute A9. Un dossier à rebondissements, où elle à su convaincre les plus grandes enseignes (Leclerc, Leroy Merlin, Orchestra, Intersport, Cultura, l'APAVE, Würst, Soprema, une plate forme logistique, hôtels, banques, restaurants et les plus grandes enseignes nationales ...) les collectivités et principalement le département 34 (à l'époque présidé par G.Saumade).

Ce fut une parfaite réussite économique pour cet ECOPARC (plus de 200 entreprises), commerciale et financière et sociale (plus de 3000 emplois) reconnue par la Cour des Compte.

Un renforcement stratégique évident du bassin.

 

Une vie familiale, politique et professionnelle bien remplie et encore de belles et longues années de bonheur devant elle.

 

Merci à vous Marie-Thérèse...