Elles sont passées sur la chaise éclectique

Claire

Manadière, mais pas que ...

Claire MAILHAN

En Camargue, et bien au delà, son nom d'épouse résonne comme associé à l'histoire, à la culture, à l'élevage, à l'économie et à la politique de toute une région. Plus encore, une filiation d"ambassadeurs," de représentants, de mémoire et de défenseurs d'un territoire.

 

Claire MAILHAN n'est donc pas simplement l'épouse "de", mais avant tout une femme de caractère et de convictions, deux qualités  indispensables nécessaires et indispensables pour vivre ici, au coeur du delta.

 

Professeur des écoles il y a encore  5 ans, elle décide avec son mari Jacques, de se consacrer pleinement à une partie de l'exploitation (l'élevage de vaches de race Angus) et à la gestion du réceptif du Domaine des Bernacles.

 

"Je suis amoureuse de mes vaches...c'est comme ça, ça ne s'explique pas". Cette race rustique s'est totalement adaptée au territoire et permet d'exploiter les mêmes surface agricoles que les taureaux Camargue dont ils ont l'expérience depuis des générations".

 

En ce qui concerne le Mas des Bernacles, Claire n'aura pas à travailler sa réputation, en effet, les plus grandes personnalités sont venues ici, découvrir un nouveau monde ... Des Présidents, dont Pompidou ou Jacques Chirac, François Mitterrand mais aussi Jackie Onassis et de nombreuses stars. Ce fut bien sûr, l'un des lieux de tournage du film "d'où viens-tu Johnny" avec Johnny Hallyday.

Claire y assure la gestion et l'organisation des événements pour professionnels et particuliers.

Mais son engagement va bien au-delà des considérations et intérêts familiaux. 

 

Claire consacre une bonne partie de son énergie, de ses réflexions, de son temps, à des actions et des missions caritatives, portées par une vision élargie et à long terme sur son environnement et sa culture.

 

Embarquée, comme elle dit (mais il n'a pas dû falloir la pousser beaucoup...), dans le tourbillon collégial qui vise l'inscription à l'UNESCO des "Pratiques des gens de Bouvine" (pour les néophytes, ce projet permettrait la reconnaissance, la défense de cette culture "Camargue" et la préservation de son environnement, de ses savoirs faire.). Loin d'une volonté de sanctuarisation de se territoire vivant, c'est l'obtention d'un "Label" qui garantirait la pérennité de toute une culture.

Une démarche appuyée par les collectivités et alimentée par un collège d'experts, d'ethnologues et de scientifiques. Claire est aujourd'hui Présidente de ce comité de pilotage.

 

Pleine de ressources, elle trouve encore le temps de s'investir dans une autre association qui lui tient à coeur, la promotion de la francophonie.

Son parcours, sa formation, son amour pour les lettres, pour l'écriture,  trouve ici tout son sens. 

En rencontrant Catherine Ollier durant les dernières élections municipales, elle intègre son association, la FAM. Elle qui a toujours défendu la langue de la diplomatie et des lumières, transmet son goût du partage et du savoir lors de conférences, apéros débats et autres rencontres sur Arles.

 

Claire, est une femme passionnée et engagée qui met de l'humain au coeur de chaque chose.