Elles sont passées sur la chaise éclectique

Anne

Maire (et pas que) des Baux de Provence

Anne Poniatowski

Ex-journaliste et depuis 1995, avec sa soeur Caroline, à la tête d'une exploitation agricole, Anne Poniatowski est devenue Maire des Baux de Provence en 2020 après en avoir été conseillère municipale chargée du tourisme et de la culture.

 

De son double héritage familial, la politique et la terre*, elle apporte une vision globale mais concrète pour sa commune tout en restant réaliste face à son environnement et ses contraintes.

 

Cette commune emblématique des Alpilles l'est aussi de la Provence et de la France. Titrée de toutes les reconnaissances officielles, de tous les qualificatifs élogieux, reconnu comme "Plus beau village de France" et classé "Site Patrimonial Remarquable", ce village trône au coeur d'un Parc naturel Régional tout juste exceptionnel. Ce "rocher" aux liens profonds avec celui de la Principauté de Monaco dévoile, au delà de son panorama,  une histoire riche de plusieurs siècles.

 

Paradoxalement, être Maire d'une commune qui accueille jusqu'à 1 million et demi de visiteurs par an (entre la visite des Carrières de Lumières, du village et de son château), c'est l'être aussi de ses quelques 350 concitoyens résidents permanents (dont la quasi totalité habite en dehors du village même). Une réalité du quotidien qui est une priorité pour l'édile et qui nécessite une vision, une gestion des équilibres aux intérêts et aux objectifs communs.

Certes, nous fait remarquer Anne PONIATOWSKI,

la volonté et l'enthousiasme de toute une équipe ne doit pas faire oublier les contraintes d'une administration qui par ses antagonismes, fige parfois des dossiers cruciaux, notamment dans les domaines de l'environnement et de l'urbanisme. 

Alors "nous composons", dit-elle.

 

"Néanmoins nous sommes sur le pont pour apporter aux résidents, toute la qualité de vie quotidienne qu'ils sont en droit d'attendre sur les 12 mois de l'année, pour conserver aux entreprises locales (hors tourisme) une économie prospère et pour soutenir les commerçants dans une démarche qualitative et les accompagner à la  mises aux normes du cahier des charges des Sites Remarquables.  

"Nous souhaitons favoriser l'allongement de la fréquentation saisonnière et y apporter une offre ad hoc, augmenter et faciliter le stationnement, renouer avec les racines agricoles (viticulture, oléiculture, amandes...) et d'élevage (moutons, chèvres) du pays et d'en célébrer les moments forts" ... le champs des possibles est ouvert pour cette commune qui est tout sauf un "village de santons", tient à préciser Anne, non sans humour.

 

Parmi les "ambassadeurs" de la commune, comptons également sur l'un de ses conseillers municipaux, un certain, Jean RENO, qui par sa notoriété et son engagement, participe à la visibilité des Baux.

 

Dans des numéros précédents de L'OR Magazine, nous vantions l'attrait de ce site naturel et de son histoire, le Val d'Enfer et ses sentiers surnaturels, les Carrières des Lumières et leurs spectacles visuels uniques, les productions locales, sa gastronomie et ses hébergements de qualité et surtout cette beauté intemporelle que nous vous invitons encore une fois, à découvrir ou redécouvrir avec l'arrivée du printemps.

 

C'est tout près de chez vous!

*Anne Poniatwski est la belle-fille de Michel Poniatowski, l'ancien Ministre de l'Intérieur de Giscard d'Estaing, mais aussi la femme de celui qui fut maire d'une commune de l'ouest parisien durant plusieurs mandats et dont le fils a pris la succession. Elle même est l'arrière petite fille du fondateur du Mas de la Dame aux Baux de Provence, fleuron de la viticulture et de l'oléïculture des Alpilles.